Erkez Hip-Hop est une expérience musicale menée par un groupe de jeunes
artistes tunisiens qui se nourrit de la pulsation viscérale du pays, il va chercher
son inspiration dans les bas-fonds de la médina de Tunis, dans les cafés enfumés
de la banlieue, dans les souks des petites villes rurales, mais aussi dans les
interminables files d’attente des administrations publique … en fait, oui, c’est ça,
Erkez Hip Hop est à l’image de cette génération qui a fait la révolution, et qui a
pris son ticket pour le changement … et qui maintenant se retrouve coincé dans
la file d’attente.
Erkez Hip Hop noie sa frustration et son impatience dans l’ivresse entêtante du
mazoued, et l’acidité d’un rap drôle et amer, le cocktail est enivrant, il conduit
l’âme au bout de la nuit et la consume comme une ” 20 Mars légère ” . À la fois
échappatoire festif et caillou dans la godasse des puissants, avec des textes fins
et intelligents, le groupe pointe du bout de la plume les incohérences du pays
et de ses « élites », et dépeint cette société tunisienne dont la révolution a été
prise en otage, il s’adresse aussi bien au zoufri aux bras scarifiés qui rêve d’une
Europe inaccessible, qu’au cadre sup qui commence à fatiguer et à désespérer
au pays du jasmin et des poubelles qui débordent…
Erkez Hip-Hop c’est le son de la Tunisie, celle qui grouille dans les rues des
grandes villes, comme celle qui se fatigue dans les champs. Erkez Hip-Hop c’est
une danse au bord de l’abîme, qui transforme la frustration en fête, et qui fait
bouillonner la colère et la joie dans un grand bain de mezoued et de hip-hop.
Erkez Hip-Hop c’est la parole acide d’un peuple qui en a marre de la mediocrité
des élites et veut en finir avec un monde que semble épuisé par un système et
ses dirigeants complètement impuissants …
Erkez Hip-Hop c’est le monde d’après…